Coup d’envoi du programme « Irtikae » 

Boujdour- L’implication de la société civile dans la dynamique de développement au niveau de la province de Boujdour s’est renforcée davantage à la faveur du lancement, mardi, du programme « Irtikae » pour la qualification des associations.

Initié sous le thème « Tous pour une citoyenneté et une conduite sociale pour accroitre la qualité et les performances fournies par les associations locales », ce programme financé par l’Agence de développement social (ADS) vise l’amélioration de la qualité et de la performance des interventions du tissu associatif et le renforcement de la concertation et l’échange entre les ONG pour participer au processus de développement.

Il s’agit également de consacrer les bonnes pratiques de gouvernance, de transparence et de responsabilité, de favoriser une participation active du tissu associatif aux instances décisionnelles à l’échelle de cette province et d’assurer une meilleure implication de la société civile locale dans la gestion des projets de développement socio-économiques, a souligné le directeur de l’ADS, Yassine Hamza.

A cet égard, il a mis l’accent sur la place de choix qu’occupe le tissu associatif dans les politiques publiques, tout en mettant en avant le rôle et les missions de l’ADS en matière de qualification et de renforcement des capacités.

Pour sa part, le gouverneur de la province de Boujdour, Brahim Benbrahim, a relevé que le lancement de ce programme vient répondre aux besoins exprimés, à plusieurs occasions, par les ONG locales, notamment dans le domaine de la promotion du volet de la formation des acteurs associatifs.

« Irtikae », fruit d’une convention de partenariat entre la province de Boujdour et l’ADS, permettra de donner une forte impulsion à la coordination entre la société civile locale et les autres parties prenantes en vue de relever les défis liés au développement social, a fait remarquer M. Benbrahim.

Au cours de cette cette rencontre, un exposé a été présenté sur le plan de renforcement des capacités des associations dans la province de Boujdour portant sur l’organisation de plusieurs sessions de formation et d’accompagnement, outre l’appui des activités certaines ONG bénéficiant de ce programme.

De plus, une priorité sera accordée aux associations actives dans les domaines de la promotion de la représentativité des femmes, des jeunes et des personnes à besoins spécifiques, tout en prenant en compte la dimension écologique et la protection de la santé.