Colloque sur les divergences au sujet de la moudawana

Laâyoune- Un colloque régional sur les divergences relatives à certains articles de la moudawana s’est tenu jeudi à l’Ecole supérieure de technologie (EST) de Laâyoune, à l’initiative du Centre de réflexion stratégique et de défense de la démocratie.

Ce colloque, organisé avec le soutien du ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme et des Relations avec le parlement et en collaboration avec l’EST et le bureau régional de l’amicale hassania des magistrats à Laâyoune, vise à sensibiliser sur le combat contre les stéréotypes et les discriminatoires à l’égard des femmes relatives à certains articles de la moudawana, encourager ces femmes à exercer pleinement leurs droits et à contribuer au débat de société sur ces questions.

Le président du Centre de réflexion stratégique et de défense de la démocratie, Boubker Hamdani a indiqué que ce colloque, organisé en collaboration également avec le bureau régional de l’association marocaine des femmes magistrats à Laâyoune et l’association des fonctionnaires du greffe du tribunal de première instance, a pour objectif d’impliquer les médias dans la sensibilisation de la société et des familles sur l’intégration des femmes, en particulier les mineures, dans la vie publique et pour l’exercice de leurs pleins droits.

Il a ajouté que ce débat à l’intention des fonctionnaires du greffe, des adouls, des avocats, des organisations de la société civile, des chercheurs et des étudiants universitaires, met l’accent sur les droits des femmes et sur la nécessité du combat contre les discriminations à leur égard.

M. Hamdani a relevé que les progrès de la famille marocaine suscitent des divergences au sujet de leur traitement par la société, notamment l’article 20 de la moudawa relatif au mariage des mineurs, ainsi que les articles 236 et 238 sur l’égalité entre les parents devant la tutelle des enfants.

Ce colloque a été marqué par plusieurs exposés sur le mariage des mineurs, le mariage précoce, la gestion des biens acquis durant le mariage par les deux époux et la tutelle des enfants.