Installation du nouveau président de la CRDH 

Laâyoune – Une cérémonie d’installation de M. Taoufik Berdiji, nouveau président de la Commission régionale des droits de l’homme (CRDH) de Laâyoune-Sakia El Hamra, a eu lieu vendredi à Laâyoune.

M. Berdiji, qui fait partie de la nouvelle composition du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), nommée par SM le Roi Mohammed VI, remplace Mohamed Salem Cherkaoui, qui occupait ce poste depuis 2011.

S’exprimant à cette occasion, Abderrafie Hamdi, directeur du monitoring et de la protection des droits de l’Homme au CNDH, qui a présidé cette cérémonie, a félicité le nouveau président de la CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra pour la confiance placée en lui par SM le Roi, tout en lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles fonctions.

Cette cérémonie offre l’opportunité pour mettre en avant les acquis cumulés depuis la création de la CRDH au niveau de cette région et « d’appuyer la nouvelle expérience en vue de réaliser un saut qualificatif » en matière de droits humains, a souligné M. Hamdi.

En outre, il a noté que la nouvelle composition du CNDH reflète la pluralité intellectuelle et sociale, ainsi que la diversité culturelle, linguistique et territoriale, de manière à capitaliser sur les acquis et à garantir une évolution quantitative visant à soutenir les choix irréversibles garantissant l’universalité et l’indivisibilité des droits de l’Homme, appelant le nouveau président de la CRDH à s’engager en faveur de cette dynamique.

Pour sa part, M. Berdiji s’est dit « fier » de la confiance placée en lui par le Souverain, exprimant sa volonté de redoubler les efforts pour accompagner la dynamique socioéconomique et culturelle régionale et relever les défis relatifs aux droits de l’homme en vue de répondre aux attentes de la population locale en la matière.

La CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra fait partie des douze commissions régionales du Conseil. Les CRDH ont pour missions d’assurer le suivi et le contrôle de la situation des droits de l’homme au niveau régional et recevoir les plaintes relatives aux allégations de violations des droits de l’homme qui leur sont adressées. Elles élaborent des rapports spéciaux ou périodiques sur les mesures prises pour le traitement des affaires et des plaintes à caractère régional ou local.

Les commissions assurent également la mise en œuvre des programmes et des projets du Conseil en matière de promotion des droits de l’homme, et ce, en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés au niveau de la région, dont notamment les associations œuvrant dans le domaine des droits de l’homme et les observatoires régionaux des droits de l’homme.