Le CA de l’AREF tient sa session de juillet

Laâyoune – Le Conseil d’administration (CA) de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Laâyoune-Sakia El Hamra a tenu, lundi, sa session du mois de juillet, marquée notamment par la présentation de son bilan d’action au titre de l’année scolaire 2018-2019 et des préparations pour la rentrée 2019-2020.

Au cours de cette réunion, présidée par le directeur chargé des Affaires générales, du budget et du patrimoine au ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, El Mostapha Rochdi, il a été également procédé à l’approbation à l’unanimité du projet de création d’un service de l’éducation inclusive au sein l’organigramme de l’AREF.

Dans une allocution lue en son, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi, a indiqué que cette session offre l’occasion de faire le bilan sur l’état d’avancement des chantiers structurants et prioritaires lancés par le département de tutelle conformément aux Hautes orientations royales en la matière, ainsi que dans le cadre de la mise en oeuvre de la vision stratégique 2015-2030 et du programme d’action du gouvernement.

Le ministre a cité notamment le programme d’action présenté, le 17 septembre dernier, devant SM le Roi Mohammed VI, lequel vise à concrétiser la volonté royale de promouvoir les programmes du soutien et de la protection sociale, d’une part, et de favoriser l’adaptation de la formation aux besoins du marché du travail, d’autre part. A cet égard, il a appelé toutes les parties prenantes à doubler les efforts en vue d’accélérer la cadence de réalisation de ce programme à travers la multiplication des interventions efficaces et efficientes.

En outre, M. Amzazi a jugé nécessaire le renforcement du programme national pour la généralisation et le développement de l’enseignement préscolaire, la promotion de la prestation des services du soutien social, outre l’élargissement du réseau des écoles communautaires et de celui des écoles de la deuxième chance-nouvelle génération.

S’y ajoutent la consécration d’un système d’orientation scolaire et professionnelle précoce, la mise en place des filières « Sports et Etudes » dans les cycles collégial et qualificatif et le renforcement de la maitrise des langues, a-t-il noté.

Dans ce cadre, le ministre a fait remarquer que ces chantiers se sont consolidés grâce au lancement le 27 juin dernier du programme national de l’éducation inclusive pour les enfants en situation de handicap.

De son côté, le directeur de l’AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra, Mbarek El Hansali, a mis en exergue « les efforts exceptionnels » déployés par les cadres éducatifs et les acteurs concernés pour donner une nouvelle impulsion à ce secteur et améliorer la qualité de l’enseignement à l’échelle de cette région, mettant l’accent sur les mutations positives qu’ont connu les établissements d’enseignement notamment en ce qui concerne la qualification intégrée des espaces éducatifs, le renouvellement des équipements scolaires et la lutte contre la surcharge dans les classes.

Il a aussi souligné l’importance de la mobilisation pour maintenir et renforcer cette dynamique afin de réussir la prochaine rentrée scolaire 2019-2020 et de contribuer à la réalisation des chantiers lancés par le ministère de tutelle.

Cette session s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, ainsi que de plusieurs élus, acteurs associatifs, responsables locaux, en plus de représentants des associations de parents d’élèves.