Plusieurs pays expriment leur volonté d’ouvrir des représentations diplomatiques

Plusieurs pays ont fait part de leur volonté d’ouvrir des représentations diplomatiques dans les provinces du Sud du Royaume pour exprimer leur soutien au Maroc et à la marocanité du Sahara, a affirmé vendredi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Les Etats qui veulent ouvrir des représentations à Laâyoune ou Dakhla veulent montrer par cet acte politique très fort que leur présence diplomatique dans les provinces du Sud est la même que dans d’autres villes du Royaume comme Marrakech, Agadir ou Tanger, a indiqué le ministre qui s’exprimait lors d’un point de presse conjoint avec son homologue gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nzen.

M. Bourita a fait observer que l’inauguration de ces consulats « fait très mal » aux autres parties qui vont continuer à sortir des communiqués inutiles pour exprimer leur hostilité à cette dynamique.

Il a souligné que l’ouverture par le Gabon d’un consulat général à Laâyoune atteste de l’appui ferme de ce pays ami à la souveraineté du Royaume sur son Sahara, précisant que cet Etat africain frère a historiquement soutenu la position du Maroc sur cette question d’autant plus qu’il avait participé à la Marche verte en 1975.

De son côté, le chef de la diplomatie gabonaise a souligné que l’ouverture de ce consulat témoigne du soutien ferme de son pays à la marocanité du Sahara.

Tout en se félicitant des relations « singulières, particulières et étroites » unissant le Gabon et le Maroc, le ministre gabonais a invité la communauté gabonaise à s’installer dans les provinces du Sud pour bénéficier des formations dans les domaines de la pêche maritime, du tourisme, des énergies renouvelables et des bâtiments.