Réunion de présentation de la CMC

Laâyoune – Une réunion de présentation de la future Cité des métiers et des compétences (CMC) de Laâyoune s’est tenue, vendredi au siège de la wilaya de Laâyoune-Sakia El Hamra, en présence de plusieurs responsables, élus et acteurs locaux.

Dans un exposé présenté à cette occasion, la Directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Loubna Tricha, a mis en avant les principaux axes de la Feuille de route relative au développement de la formation professionnelle et à la création des CMC dans chaque région du Royaume.

Ce chantier prometteur est de nature à permettre au secteur de la formation professionnelle de continuer à jouer pleinement son rôle en tant que levier essentiel pour le développement social et une meilleure insertion économique des jeunes, ainsi que pour la promotion de la compétitivité des entreprises, a-t-elle expliqué.

A cet égard, Mme Tricha a rappelé que l’adoption de cette feuille de route était devenue une question primordiale après le constat fait par SM le Roi Mohammed VI, lors de Son discours à la Nation à l’occasion du 65e anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple le 20 août 2018, de la nécessité de revoir en profondeur les spécialités de la formation professionnelle pour qu’elles répondent aux besoins des entreprises et du secteur public.

D’après la DG de l’OFPPT, les Cités des métiers et des compétences, appelées à devenir des structures multisectorielles et multifonctionnelles dans chaque région du Royaume, constituent la pierre angulaire de cette feuille de route qui préconise des méthodes pédagogiques privilégiant la maîtrise des langues, l’approche par compétences et accordant la priorité à l’implication des professionnels, notamment en favorisant la formation en milieu professionnel à travers l’alternance et l’apprentissage.

Pour la CMC de la région de Laâyoune Sakia El Hamra, trois secteurs ont été fixés, à savoir la pêche, la santé et le digital, avec une capacité de 2.000 places pédagogiques, a fait savoir Mme Tricha.

Etendue sur un terrain d’une superficie de 15ha, la future CMC, qui ouvrira ses portes dès la rentrée 2021, offrira une opportunité aux jeunes de la région de choisir une filière correspondant à leurs perspectives et horizons professionnels, a-t-elle noté.

Dotées du statut de sociétés anonymes filiales de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) ainsi que d’un conseil d’administration tripartite (professionnels, région, État), les CMCs nécessiteront un investissement à hauteur de 3,6 milliards de dirhams provenant de la contribution de l’Etat, de l’OFFPT et des régions.

Au cours de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Abdeslam Bekrate, les différents intervenants ont jugé nécessaire de favoriser une démarche participative et concertée avec toutes les parties prenantes qui prend en compte les spécificités locales et régionales pour la réussite de ce chantier phare, mettant l’accent sur l’importance de l’adéquation entre formation et emploi.