A Laâyoune, la chef de la diplomatie santoméenne se félicite des relations multidimensionnelles avec le Maroc

Laâyoune – La ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Communautés de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe, Mme Edite Ten Jua, en visite dimanche à Laâyoune, s’est félicitée de l’excellence des relations multidimensionnelles et fraternelles liant son pays au Maroc.

« Notre coopération avec le Royaume du Maroc touche déjà plusieurs domaines, dont l’agriculture, la pêche maritime, les énergies renouvelable et le tourisme », a déclaré à la presse la chef de la diplomatie santoméenne, qui s’est entretenue au consulat général de son pays dans la capitale du Sahara marocain avec le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate.

Elle a également émis le vœu de voir ces relations se développer davantage dans l’avenir pour couvrir d’autres secteurs économiques prometteurs, ajoutant que le Maroc demeure « un pays frère » avec lequel la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe partage la même vision « pacifique » en matière de gestion des relations internationales.

La ministre santoméenne a en outre affiché la volonté de son pays de renforcer davantage la coopération avec la région de Laâyoune-Sakia El Hamra dans les divers secteurs. « Nous sommes venus à Laâyoune exprimer notre intérêt à promouvoir nos relations avec cette région », a-t-elle souligné.

Au cours de cette entrevue, M. Bekrate a mis en avant les atouts économiques dont regorge Laâyoune-Sakia El Hamra, relavant que cette région ambitionne de devenir un pôle économique pionnier à l’échelle nationale et une passerelle incontournable entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne, à la faveur du modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI en 2015.

Le wali a également mis l’accent sur l’offre variée en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle dans la région. La réalisation de deux futurs projets phares, à savoir la Faculté de médecine et la Cité des métiers et des compétences, renforcera davantage cette offre, a fait remarquer M. Bekrate, qui n’a pas manqué de souligner la « pleine disposition » de la Région à accueillir les étudiants de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe souhaitant poursuivre leurs études à Laâyoune.

Vendredi, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, et la chef de la diplomatie santoméenne ont signé, à Rabat, une feuille de route de coopération bilatérale pour la la période 2021-2022 portant sur plusieurs secteurs dont l’éducation et la formation, la coopération technique, la promotion économique et des investissements, outre l’échange des visites officielles.