Accord de jumelage entre Boujdour et la ville italienne de Battipaglia

Battipaglia (Italie) – Un accord de jumelage entre Boujdour et la ville italienne de Battipaglia a été signé, samedi, visant le renforcement des relations bilatérales de coopération, notamment en matière économique, culturelle et touristique.

S’inscrivant dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Maroc et l’Italie, cet accord a été paraphé par le maire de Boujdour, Abdelaziz Abba, et la maire de Battipaglia, Cecilia Frances, en présence de plusieurs représentants des autorités locales et de la société civile.

Cette convention ouvre des perspectives prometteuses pour la consolidation des liens de partenariat entre les deux parties dans les domaines économique, touristique, environnemental, associatif, culturel et sportif eu égard à l’essor notoire que connaît la région de Laayoune Sakia El Hamra.

A cette occasion, la maire de Battipaglia a manifesté la volonté de sa ville à raffermir les relations commerciales avec Boujdour, qui a connu un développement socio-économique notable.

Pour sa part, le maire de Boujdour a fait part de sa volonté d’établir des relations « pérennes et mutuellement bénéfiques dans tous les secteurs d’intérêt commun » avec la ville italienne. La commune de Boujdour est consciente de l’impact que pourrait avoir une telle dynamique de coopération et de partenariat entre les deux parties et s’engage avec toutes ses potentialités et ses atouts à œuvrer pour la réussite de ce partenariat, à dit M. Abba.

Il a également saisi l’occasion pour mettre en avant les différents programmes et projets de développement réalisés dans la ville aux niveaux économique et social.

Le Consul du Maroc à Naples, Abdelkader Naji, a affirmé que ce jumelage représente » un modèle singulier de solidarité et de respect mutuel et traduit la ferme volonté du Maroc et de l’Italie d’ériger la coopération décentralisée en un choix stratégique ».

M. Naji a, à cet égard, relevé le dynamisme que connaît la région du Sahara marocain, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et qui la prédispose à devenir un hub régional stratégique en termes de connectivité transatlantique et entre l’Europe et l’Afrique.