Arrêt des travaux de dégradation du site des gravures rupestres Laghchiouate à Smara

Smara – Les actions menées par les autorités locales et la direction régionale de la Culture à Laâyoune-Sakia El Hamra ont permis l’arrêt des travaux de dégradation du site des gravures rupestres Laghchiouate situé dans la commune d’Amgala (province de Samara), effectués par une société de carrières de pierre.

La vigilance des gardiens du site et l’intervention de l’inspection des bâtiments et sites historiques de la direction régionale de la Culture ont permis de stopper les travaux de destruction, a indiqué la direction dans un communiqué, ajoutant qu’une mission d’inspection a été dépêchée sur ce site, en coordination avec la wilaya de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et la province de Smara, et ayant abouti à l’arrêt immédiat des travaux de dégradation commis par cette société.

Ces travaux de dégradation « volontaire » ont eu lieu les 3 et 4 juin, suite à une autorisation délivrée à cette société par la commune de Laghchiwat-Gueltate Zemmour en 1995, alors que ce site archéologique dépend actuellement, depuis le nouveau découpage administratif, à la commune d »Amgala, selon le communiqué qui rappelle que ce site a été inscrit sur la liste du patrimoine national en 2017.

La direction régionale de la Culture a fait savoir que le site a connu ces dernières années plusieurs chantiers, notamment la création d’une conservation et le lancement d’un programme de recherche scientifique maroco-française sous la supervision d’experts des deux pays, dans le cadre d’une convention de partenariat entre le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le conseil provincial de Smara et la Commission régionale des droits de l’Homme Laâyoune-Smara.

Le site a également connu la création d’une réserve naturelle et écologique, fruit d’une convention de partenariat entre le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le conseil provincial de Smara et le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts.