Boujdour: Une contribution de plus de 11 millions de l’INDH en 2022

Boujdour – L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) va contribuer avec une enveloppe de 11,045 millions de dhs pour la réalisation de plusieurs projets socio-économiques dans la province de Boujdour au titre de l’année 2022.

Le comité provincial du développement humain (CRDH) à Boujdour a adopté, au cours de sa récente réunion tenue sous la présidence du gouverneur de la province, Brahim Benbrahim, le plan d’actions pour l’année 2022, qui prévoit une contribution de l’INDH de l’ordre de 2,41 millions de dhs à la mise en œuvre des projets relatifs au 2ème programme de l’INDH qui concerne l’accompagnement des personnes en situation de précarité.

Ces projets concernent en particulier la mise à niveau et l’équipement des espaces socio-économiques au club féminin Lalla Meriem pour un budget de 400.000 dhs, le renforcement des capacités des associations chargées de la gestion des centres sociaux pour 200.000 dhs et le soutien au centre hémodialyse (290.000 dhs).

Le CPDH a également approuvé une contribution de l’INDH de l’ordre de 3,8 millions de dhs pour le financement des projets d’amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes.

Ces projets portent notamment sur le financement du programme de l’économie sociale et solidaire pour une enveloppe de 1,5 million de dhs, le soutien à l’entreprenariat (1,54 million de dhs), l’accompagnement des jeunes à la recherche d’un emploi (380.000 dhs) et le soutien à la gestion de la plateforme des jeunes pour un budget de 380.000 dhs.

Concernant le 4 ème programme de l’INDH portant sur l’impulsion du développement humain des générations montantes, l’apport de l’INDH s’élève à 4,835 millions de dhs.

Ce financement servira entre autres à la création d’un centre d’épanouissement et d’animation pédagogique pour 1,93 million de dhs, le soutien à l’initiative royale « Un million de cartables » pour 760.000 dhs et la création d’une unité d’enseignement préscolaire (720.000 dh).

Ces projets sont de nature à améliorer l’accès de la population aux infrastructures et services sociaux de base et à contribuer à la lutte contre la précarité et à la promotion des activités socio-économiques et génératrices de revenus.