Cinq questions au directeur régional de l’OFPPT dans les provinces du Sud

-Propos recueillis par Mohammed Bouhjar-.

Laâyoune – Le directeur régional de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) dans les provinces du Sud, Sami Solh Tayeb, revient dans un entretien accordé à la MAP, sur l’évaluation de l’expérience de l’e-learning, les mesures envisagées pour assurer un bon déroulement de la campagne d’admission et de la rentrée prochaine, en plus des dispositifs prévus pour la phase post-confinement.

1-Quelles sont les actions menées par l’OFPPT dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra pour assurer la continuité de l’activité pédagogique durant le confinement?

L’OFPPT a lancé, depuis le 19 mars 2020, le dispositif de formation à distance au profit de ses stagiaires. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des mesures adoptées en vue de lutter contre la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19).

La mise en place de la solution des classes virtuelles a permis aux stagiaires de suivre leur formation à distance sous l’encadrement de leurs formateurs sur la plateforme TEAMS.

A l’échelle nationale, il s’agit de plus de 10.000 groupes crées qui ont bénéficié de 300.000 séances de formation ce qui fait un total masse horaire de 900.000H.

Dans les provinces du Sud, nous avons enregistré plus de 16.821 séances, ce qui a généré plus de 41.905 heures avec un taux de présence qui dépasse les 80%.

Concrètement, plus de 3.200 supports pédagogiques (documents, vidéos, logiciels, etc) ont été sélectionnés et mis à la disposition des stagiaires via les différents canaux électroniques et plateformes de partage.

De plus, la bibliothèque numérique, mise à la disposition de tous les stagiaires depuis le début de l’année de formation, leur donne également accès à plus de 40.000 ouvrages de référence, couvrant différents domaines. Elle a enregistré près de 2 millions de pages lues à ce jour.

Par ailleurs, l’OFPPT a lancé, le 6 avril 2020, une plateforme e-learning de référence, dédiée à l’apprentissage des langues étrangères (français, anglais et espagnol) qui profitera à 280.000 stagiaires.

Considérant la forte mobilisation de tous les organes de l’OFPPT, la direction générale de l’Office tient à saluer les efforts louables fournis par les formateurs, cadres technico pédagogiques et managers, pour réussir cette opération dans une dynamique d’amélioration continue.

2- Assurer le bon déroulement des examens dans ces circonstances exceptionnelles est un grand défi, comment comptez-vous le relever?

En effet, l’accueil des stagiaires au sein des établissements de l’OFPPT reprendra à partir de septembre prochain. La formation à distance sera donc maintenue jusqu’à l’achèvement de l’année de formation en cours et des dispositions particulières ont été prises pour adapter les processus d’évaluation et d’admission.

Pour l’évaluation des stagiaires, l’OFPPT adoptera une démarche qui veille sur l’équité et l’égalité des chances, tout en tenant compte du contexte actuel.

Les examens de passage seront annulés et la réussite des stagiaires sera décidée sur la base des notes de contrôles continus et des évaluations de fin de modules assurés en présentiel, tout en tenant compte de l’appréciation du Conseil de classe.

La proclamation des résultats sera prévue après l’achèvement des cours à distance, au plus tard fin juillet 2020.

A noter que le programme de formation de la 2ème année sera renforcé par des rattrapages ciblés à compter de la prochaine rentrée, portant sur les compétences prioritaires prévues en 1ère année.

Les examens de fin de formation ne couvriront que les modules assurés en présentiel.

Les examens du niveau Bac Pro auront lieu en juillet, tandis que ceux d’autres niveaux, à savoir technicien spécialisé (TS), technicien (T) et qualification (Q), en septembre. Il est à noter que des séances de révision sont prévues avant fin juin.

Pour les niveaux Qualification optimisée (une année de formation) et Spécialisation, les examens se dérouleront en novembre. Les séances de rattrapage et de révision en présentiel reprendront à partir de septembre.

3. Comment évaluez-vous l’expérience de l’enseignement à distance?

Force est de constater que la formation à distance est, plus ou moins, un nouveau mode d’enseignement au Maroc. Notre challenge était de développer des compétences basées sur le mode Learning by Doing (apprentissage par la pratique) pour réussir cette expérience.

Je vous rassure qu’elle était un pari gagné, puisqu’au cours des dernières semaines, des efforts considérables ont été déployés pour faire en sorte que la formation habituellement offerte en mode présentiel soit poursuivie à distance.

Il faut dire que la formation à distance (FAD) nous a poussée à repenser profondément nos outils pédagogiques et réinventer pour s’adapter aux développements dans ce domaine. Mais la FAD ne remplacera pas l’aspect pratique des filières de formation qui seront toujours dispensés en présentiel.

4- Quelles sont les mesures envisagées pour assurer un bon déroulement de la prochaine campagne d’admission?

La rentrée est décalée pour octobre 2020 pour laisser l’opportunité aux stagiaires en 2ème année de passer leurs examens de fin de formation.

De fait, le démarrage de la campagne d’admission a été fixé à partir 08 mai avec des dispositions permettant de s’accommoder avec cette nouvelle conjoncture ou nous avons enregistré un taux d’inscription qui avoisine les 30 %.

Je tiens à signaler que la préinscription des candidats est disponible en ligne et ouverte pour l’ensemble des niveaux de formation (TS-T-Q et S).

Pour le niveau technicien spécialisé (TS), la délibération se fera une seule fois après la proclamation des résultats de la 2ème session du Bac.

S’agissant des nivaux technicien (T) et qualifier (Q), les tests d’admission se dérouleront en septembre.

5. Compte tenu de cette conjoncture exceptionnelle, est-ce que vous prévoyez de nouvelles dispositions pour la rentrée septembre 2020?

L’organisation de la rentrée en septembre 2020 en présentiel impose une application des mesures de prévention et d’hygiène. Les établissements vont adopter des mesures strictes pour le maintien de la distanciation sociale au niveau de tous les espaces d’accueil, salles de cours (10 stagiaires par salle).

Le plan de reprise porte sur le renforcement des opérations de nettoyage, la désinfection intensive des locaux et la dotation des établissements des distributeurs de gel désinfectant et de solutions hydro alcooliques.

Nous prévoyons aussi de mettre en place un dispositif de mesure de la température corporelle des stagiaires et collaborateurs avec des thermomètre laser.

De plus, les établissements procéderont à la diffusion de messages de sensibilisation sur le respect des consignes de distanciation sociale et des gestes barrières.