Laâyoune à l’heure du chant religieux

Laâyoune – La 8ème édition du Festival international du Madih s’est ouverte vendredi soir à Laâyoune, sous le signe: « Le Madih du prophète, un pont de l’amour et de la paix ».

Ce festival, initié par la Rabita des musiciens hassanis du patrimoine et du développement social, fait partie des projets inscrits dans le volet culturel du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

La République islamique de Mauritanie est l’invité d’honneur de cette manifestation culturelle, organisée en partenariat avec le ministère de la Culture, la wilaya et le conseil de la région Laâyoune-Sakia El Hamra.

En ouverture de cet évènement, le directeur régional de la Culture de Laâyoune-Sakia El Hamra, Lahcen Chorfi, a indiqué que le festival vise à préserver le patrimoine du hadith et du sama’â et le rapprocher de ses fans.

La manifestation s’inscrit dans le cadre de la dynamique culturelle que connaissent actuellement les provinces du Sud et de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution qui consacrent le hassani en tant qu’affluent de l’identité et de la culture marocaines, a-t-il ajouté.

A travers une programmation étoffée puisant dans l’authenticité du Madih et Samaa, cette 8ème édition cherche à revaloriser cet art et l’enraciner dans l’esprit des générations montantes.

Plusieurs troupes, dont l’une venant de Mauritanie, vont animer les différentes soirées de cette manifestation qui connaîtra la participation de plusieurs grands noms de l’art du madih.