Laâyoune continue sur sa lancée de croissance

Laâyoune – La forte dynamique de développement se poursuit dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra à la faveur du lancement de plusieurs projets socio-économiques à l’occasion du 44è anniversaire de la Marche Verte.

Dans la province de Laâyoune, l’offre universitaire et de la formation professionnelle s’est renforcée suite à la pose de la première pierre de la construction de la Faculté de médecine et l’inauguration d’un nouvel Institut spécialisé de technologie appliquée (ISTA), en présence notamment du ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi.

Le projet de la faculté de médecine nécessite un investissement de 257 millions de dirhams (MSH), tandis que le coût global de la réalisation de l’ISTA Al-Wahda s’est élevé à 33,5 MDH.

En outre, le coup d’envoi a été donné dans la cité Al-Wifaq aux travaux d’aménagement du quartier Al-Wahda (1ère et 2ème tranches), ainsi que des lotissements Al-Amal et Al-Wifaq.

Le projet, qui vise la réalisation de 1.500 logements, 34.220 unités de logement pour une population estimée à 137.000 personnes, nécessite la mobilisation d’une enveloppe budgétaire d’environ 260 millions de dirhams (MDH).

Par ailleurs, il a été procédé à l’inauguration de trois salles de stérilisation à l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi, en plus du parc Tal Toyour.

Toujours dans la province de Laâyoune, les travaux de réalisation d’un nouveau parc industriel, de commerce et de distribution ont été lancés à El Marsa, pour un coût global estimé à 259 MDH.

S’étendant sur une superficie de 73 ha, ce projet ambitieux comprend notamment 114 lots industriels, 49 logistiques, des équipements administratifs et socio-économiques, en plus des espaces verts.

A Foum El Oued, le wali a lancé les travaux d’aménagement de la partie nord de la corniche de cette commune, pour un coût estimé à plus de 6,59 MDH.

D’autre part, d’intenses activités comprenant des évènements culturels, économiques et sportifs, des campagnes médicales ainsi que des expositions ont été programmées.

Côté santé, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et la Fondation Phosboucraa s’associent pour apporter un service médical de grande qualité aux habitants de la région région de Laâyoune–Sakia El Hamra, à travers une caravane médicale multidisciplinaire qui sillonnera, jusqu’au 26 novembre, les 4 provinces de la région (Laâyoune, Smara, Boujdour et Tarfaya).

Cette caravane médicale multidisciplinaire est déployée sur 7 sites avec comme objectif d’atteindre 30.000 bénéficiaires.

Des initiatives similaires ont été aussi lancées, dont une caravane médicale gratuite en podiatrie (du 21 au 26 octobre) qui a bénéficié à 3000 personnes, tandis que 4.000 autres ont profité des services fournis par une troisième caravane multidisciplinaire (du 4 au 7 novembre).

Pour le volet sportif, le stade Cheikh Mohamed Laghdaf à Laâyoune a été de nouveau la destination privilégiée d’une pléiade de légendes vivantes du ballon rond mondial qui ont participé à un match de gala pour fêter avec le peuple marocain l’anniversaire de la Marche verte.

Des dizaines de grands noms ayant marqué durant plusieurs années de leur empreinte le football marocain, africain et mondial ont offert aux 10.000 spectateurs présents un spectacle haut en couleur lors de cette grand-mess sportive.

Et comme chaque année, le 21e semi-marathon international de Laâyoune, initié par le club Chabab Sakia El Hamra d’athlétisme, a été un succès.

Le Kényan Ebenyo Daniel Smiu et la Marocaine Asmid Fatiha ont battu les records de cette manifestation sportive.

Dans la province de Smara, la troisième édition du Festival « Taghrawin-Tente de tolérance » a eu lieu du 05 au 07 novembre sous le slogan « Coopération et sincérité, piliers du développement ».

La direction de ce festival a proposé au grand public un programme diversifié touchant les secteurs sociaux les plus vitaux en associant toutes les compétences locales à la mise en place d’une culture de l’initiative participative et de tolérance.

Cet évènement vise à développer la prise de conscience de l’importance d’une action collective sérieuse au service de la société et des principales préoccupations de la population et à mettre en évidence les réalisations accomplies à Smara.

À Tarfaya, plusieurs activités sociales ont été organisées pour commémorer cet anniversaire, notamment une caravane médicale multidisciplinaire au profit des habitants de cette province, des séminaires scientifiques, des compétitions sportives ainsi qu’un Salon de produits d’artisanat, des soirées artistiques et de poésie.

Parmi les grands rendez-vous initiés à cette occasion figurent notamment la cinquième Conférence internationale sur « La civilisation entre patrimoine culturel et technologies modernes » et un colloque scientifique sur « L’éducation soufie pour les Marocains et ses effets sur la cohésion sociale », en plus du championnat provincial de cross country.

La province de Boujdour n’est pas en reste de cette dynamique. Le coup d’envoi a été donné à la huitième édition du Festival Akabar, une manifestation socio-sportive ayant pour objectif de mettre en avant les réalisations socio-économiques accomplies, ainsi que les atouts et opportunités d’investissement dont regorge cette partie du Royaume.

S’agissant du secteur de la santé, quelque 300 élèves des établissements d’enseignement de la ville de Boujdour ont bénéficié d’une campagne médicale gratuite dans les spécialités d’ophtalmologie.

Cette initiative fait partie du programme de santé scolaire visant à protéger, à maintenir et à promouvoir la santé des élèves et à leur assurer les conditions idoines pour un meilleur développement physique et mental.

La commémoration de cet anniversaire a été aussi marquée par l’organisation d’expositions provinciales d’artisanat dans les villes de Boujdour, Laâyoune, Smara et Tarfaya, des soirées musicales avec la participation d’un groupe d’artistes venus de diverses régions du Royaume.