Laâyoune-Sakia El Hamra: Démarrage de la formation à la Cité des métiers et des Compétences

Laâyoune- La Cité des Métiers et des Compétences (CMC) de Laâyoune-Sakia El Hamra a accueilli, récemment, sa première promotion au titre de l’année de formation 2022-2023, avec 1.250 stagiaires, dont 630 en formation diplômante (1ère année) et 620 en formation qualifiante.

D’une capacité d’accueil globale de 2.000 places pédagogiques par an, la CMC de Laâyoune Sakia-El Hamra apporte une offre de formation diversifiée couvrant 46 filières, dont 70% nouvellement créées, afin de répondre aux besoins évolutifs en compétences liés aux secteurs à fort potentiel d’emploi pour la région, indique un communiqué de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Le démarrage des formations à la CMC de Laâyoune Sakia-El Hamra coïncide avec la commémoration du 47ème anniversaire de la Marche verte et conforte l’engagement de l’OFPPT pour le développement et la création de valeur dans les provinces du Sud, note le communiqué.

Édifiée sur une superficie de 6 Ha, cette nouvelle Cité, la troisième après celle de Souss Massa et de l’Oriental comprend six pôles métiers à savoir « le pôle santé », doté d’une unité pédagogique de soins, « le pôle transport et logistique », doté d’une plateforme logistique et de pistes de conduite, « le pôle pêche », équipé d’une chaine de valorisation des produits de la pêche et « le pôle gestion et commerce » incluant une entreprise virtuelle, ainsi que deux autres pôles liés à l’artisanat et au digital, précise-t-on.

Les stagiaires de la CMC de Laâyoune bénéficieront de programmes de formation actualisés et développés selon le nouveau modèle pédagogique de l’OFPPT visant à garantir le développement des compétences métiers et des soft skills, en plaçant l’apprenant au cœur de la démarche d’apprentissage.

Selon l’OFPPT, ce nouveau modèle pédagogique est supporté par des méthodes pédagogiques interactives et de techniques didactiques libératrices d’énergie, renforçant l’autonomie et favorisant l’intelligence collective.

Il se caractérise notamment par des contenus actualisés et l’adoption d’un apprentissage ludique conjuguant le Learning by doing aux Digital tools, en plus d’un mode de formation hybride associant l’apprentissage à distance et le présentiel.

Ce nouveau modèle s’appuie aussi sur une nouvelle architecture des programmes, conçue de manière à privilégier la polyvalence des profils, à travers la création des troncs communs et le développement des programmes de formation suivant une logique permettant d’abord l’ancrage puis l’initiation au métier et ensuite la spécialisation.

Il s’agit aussi du renforcement des parcours, par la généralisation du niveau qualification sur deux ans et le rajout d’un semestre supplémentaire à toutes les filières de la gestion & commerce.

Les passerelles ont été quant à elles enrichies, aussi bien sectorielles qu’intersectorielles, dans l’objectif de mettre à la disposition des stagiaires des opportunités pour la montée en compétences et de leur offrir des perspectives d’évolution plus étendues.

En outre, le modèle pédagogique adopté prévoit le renforcement des soft skills des stagiaires, en développant leurs compétences linguistiques, digitales, entrepreneuriales et comportementales.

Dans ce cadre, le nouveau modèle pédagogique consacre 30% des programmes au renforcement des soft skills des apprenants pour favoriser leur insertion professionnelle et l’évolution de leurs carrières.

Pour dispenser ces compétences transverses, la CMC de Laâyoune est dotée de structures adaptées, à savoir un Centre de langues et soft skills agencé et équipé de manière à répondre aux finalités pédagogiques.

La CMC dispose également d’un espace Coworking, d’une Digital Factory et d’un incubateur qui favorisent l’interaction entre les stagiaires et stimulent l’émergence d’idées créatives.

De même, la CMC est doté d’un Centre d’orientation professionnelle pour l’accompagnement des jeunes, du choix de la filière jusqu’à l’appui à l’insertion, en passant par la recherche de stages.

Elle abrite aussi une médiathèque et une Maison de stagiaires, avec un internat et un restaurant, d’une capacité d’accueil de 300 lits et couverts, en plus d’espaces de rencontres et de terrains de sport.

A rappeler que les provinces du Sud abriteront deux autres CMC, en cours de construction, dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Guelmim-Oued Noun.