Laâyoune-Sakia El Hamra se dotera d’un SIREDD

Laâyoune – La région de Laâyoune-Sakia El Hamra se dotera bientôt d’un Système régional d’information sur l’environnement et le développement durable (SIREDD) visant à renforcer les capacités locales en termes de gestion et de partage des données écologiques selon une approche intégrée, participative et de proximité.

L’objectif de ce système est de fournir une source unique d’informations précises sur la situation environnementale au niveau régional, ainsi que de développer des outils pour traiter ces données, a expliqué mardi à Laâyoune la Secrétaire d’État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi, lors d’un atelier de lancement des travaux de l’étude du SIREDD de Laâyoune-Sakia El Hamra.

A cet égard, Mme El Ouafi a relevé que « le SIREDD deviendra également un outil d’aide aux décideurs et à la vigilance stratégique en matière de gestion et de protection de l’environnement et de développement durable », à travers ses composantes logicielles de management, d’analyse spatio-temporelle et de reporting sur la base d’un référentiel de données solide élaboré par et pour la région.

« Ce système régional tiendra en outre compte de la liste des indicateurs environnementaux, des objectifs de développement durable et des facteurs de changement climatique », a-t-elle fait observer.

Parmi les résultats escomptés de la mise en place du SREDD, la Secrétaire d’Etat a cité la création d’un portail pour faciliter et stimuler l’échange d’informations afin de répondre aux besoins des acteurs régionaux et des ONG en matière d’obtention de données environnementales.

Il s’agit aussi de promouvoir le niveau de circulation et de valorisation des informations écologiques par les membres du réseau régional et d’activer le rôle du réseau institutionnel régional dans l’enrichissement et la mise à jour des données environnementales, a-t-elle ajouté.

L’atelier de Laâyoune a pour objectif de présenter la note méthodologique et les résultats escomptés aux partenaires membres du réseau régional de collecte et d’échange de données représentés par les administrations territoriales et les structures déconcentrées des partenaires institutionnels.

Cet événement a été également l’occasion d’anticiper sur les modalités de paramétrage du SIREDD-modèle à travers l’identification des enjeux environnementaux et identification des thématiques et indicateurs prioritaires de la région, afin de les intégrer dans le nouveau système.

Il sera suivi d’autres ateliers de formation des partenaires régionaux pour la manipulation du SIREDD et l’appropriation de ses fonctionnalités.

La tenue de cet atelier s’inscrit dans le cadre du chantier d’envergure initié par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement durable (SEDD) visant à doter chaque région du Royaume d’un Système régional sur l’environnement et le développement durable. Ce chantier s’est accompli par la mise en place et le déploiement de ces systèmes au niveau de plusieurs régions.

Grâce à une politique d’ouverture continue sur les avancées technologiques comme moyen de développement et de création de la valeur ajoutée, les systèmes mis en place ont fait l’objet d’une phase d’homogénéisation et d’adaptation technique et fonctionnelle pour donner lieu une première version d’un « SIREDD Modèle » répondant au mieux aux besoins des acteurs régionaux.

Le « SIREDD Modèle » a été mis en service, conformément à un processus hautement participatif et concerté, au profit des membres des Réseaux régionaux de collecte et d’échange de données et informations au niveau des 3 régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de Souss-Massa et de Beni Mellal-Khénifra. Actuellement, il est en cours de mise en œuvre au profit de trois autres régions à savoir Rabat-Salé-Kénitra, l’Oriental et Daràa-Tafilalet.

Dans le même sillage, le présent projet s’inscrit dans la continuité du chantier engagé par le SEDD et porte sur une assistance technique qui a pour objectif la mise en service du « SIREDD-Modèle » au niveau de six régions restants, à savoir: Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Casablanca-Settat, Laâyoune-Sakia El Hamra, Guelmim-Oued Noun, et Dakhla-Oued Eddahab.