Le 2éme forum de Laâyoune sur le leadership féminin et l’autonomisation économique, une occasion de s’ouvrir sur des initiatives remarquables (Mme Hayar)

Laâyoune – Le 2éme forum de Laâyoune sur le leadership féminin et l’autonomisation économique constitue une occasion idoine pour s’ouvrir sur des initiatives remarquables, échanger les expériences et expertises en la matière et mettre l’accent sur les défis entravant la participation active des femmes, a souligné la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar.

S’exprimant par visioconférence à l’ouverture mardi du 2éme forum de Laâyoune, organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Mme Hayar a souligné que cet événement permet de mettre en exergue les contributions des femmes dans l’économie nationale et mondiale et leurs capacités dans l’entreprenariat et l’autonomisation économique des femmes.

Elle a également noté que le Maroc a adopté un modèle de développement qui cadre parfaitement avec les objectifs du développement durable (ODD) visant à tirer vers le haut la contribution des femmes économiquement actives à 45 % à l’horizon 2035, via la mise en place d’un cadre idoine et durable d’autonomisation économique des femmes.

A ce propos, elle a fait savoir que l’exécutif a placé l’autonomisation économique parmi ses priorités dans le programme gouvernemental 2021/2026, pour consolider l’inclusion économique des femmes conformément aux orientations du nouveau modèle de développement, en vue d’augmenter le taux d’activité des femmes à plus de 30% à l’horizon 2026, contre 20% actuellement.

Mme Hayar a également souligné que son département œuvre à mettre en place un cadre unifié d’action commune basée sur la convergence entre les différentes parties intéressées par l’autonomisation économique des femmes, permettant ainsi de surmonter les difficultés rencontrées en terme de dispersion des initiatives, via le programme national intégré pour l’autonomisation des femmes « Maroc Attamkine ».

La responsable gouvernementale a aussi rappelé que le Ministère est en phase d’élaborer une nouvelle stratégie sous le thème « famille cohérente, un levier de développement social inclusif et durable et un mécanisme de mise œuvre de l’égalité », en se focalisant sur l’éducation et l’élément humain depuis la petite enfance, avec un focus sur la famille comme étant la pierre angulaire de tout développement durable et équitable.

De même, elle s’est arrêtée sur la dynamique créée suite à la mise en œuvre de la « Déclaration de Marrakech 2020 pour la lutte contre la violence faite aux femme » lancée par SAR la princesse Lalla Meryem, dans l’objectif de développer un système de prise en charge des femmes victimes de violence.

A cet égard, quelque 44 conventions de partenariats ont été signées avec des associations de la société civile pour gérer les centres de prise en charge des femmes victimes de violence, en plus de la création de l’académie de l’autonomisation pour faciliter l’accès des femmes vulnérables à la formation sans condition d’âge ou de niveau d’étude, en faveur de leur inclusion socio-économique, a-t-elle fait observer.

Le 2éme forum de Laâyoune s’assigne pour objectifs de renforcer les capacités des coopératives, développer l’esprit d’innovation et de créativité en termes de valorisation et de commercialisation de leurs produits, en particulier les coopératives agricoles, de la pêche maritime et de l’artisanat.

Initiée par le « Forum de la femme sahraouie: Développement et démocratie », cette manifestation de trois jours (22 au 24 mars) est marquée par la participation de femmes leaders dans l’autonomisation économique dans plusieurs pays arabes, africains et des Etats-Unis d’Amérique, ainsi que des coopératives féminines de différentes régions du Royaume.

Lors de ce forum, une série de thématiques seront débattues, dont « l’appropriation des expertises et des modes de commercialisation des produits de coopératives », « le conseil agricole, un levier de développement des coopératives agricoles féminines », « la valorisation du patrimoine culturel immatériel hassani » et « le développement des capacités des coopératives féminines.