Le 9è Festival du Madih à Laâyoune aux couleurs des chants spirituels hassanis

Laâyoune – La ville de Laâyoune vibre, depuis vendredi soir, au rythme du 9è festival du Madih, avec des soirées artistiques et des veillées de chants panégyriques et religieux puisés dans le répertoire de la musique hassanie.

Initiée par la Rabita des musiciens hassanis pour le patrimoine et le développement social en partenariat avec la direction régionale de la Culture de Laâyoune-Sakia El Hamra, cette manifestation culturelle vise à préserver le patrimoine du Madith et du sama’â et à le rapprocher de ses amoureux.

L’organisation de cet évènement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution qui consacrent le hassani en tant qu’affluent de l’identité et de la culture marocaines.

En ouverture de cette 9ème édition du festival du Madih, le directeur régional de la Culture, Lahcen Chorfi, a noté que ce festival vient renforcer la dynamique culturelle que connaissent actuellement les provinces du Sud.

Il a ajouté que cette manifestation fait partie des projets inscrits dans le volet culturel du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

A travers une programmation étoffée puisant dans l’authenticité du Madih et Samaa, cette 9ème édition cherche à revaloriser cet art et l’enraciner dans l’esprit des générations montantes.

Lors de la cérémonie d’ouverture du festival, qui s’est déroulée en présence du wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdelslam Bekrat, un hommage a été rendu à plusieurs figures locales de l’art, de la culture et des médias, en reconnaissance de leurs efforts pour enrichir, préserver et promouvoir le patrimoine culturel hassani.