Le CA de l’AREF adopte le plan d’action et le budget 2020

Laâyoune,- Le conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Laâyoune-Sakia El Hamra a adopté mardi le programme d’action et le projet de budget de l’académie pour l’année 2020.

Ce budget se répartit entre le budget d’exploitation estimé à 126,298 millions de dhs, dont 75 millions de dhs pour les salaires des fonctionnaires, et le budget d’investissement évalué à 106, 714 millions de dhs.

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a fait observer qu’il s’agit du premier conseil d’administration après l’adoption de la loi-cadre 51.17 relative au système de l’éducation et de la formation « qui constitue une référence législative contraignante pour une réforme instaurant une école d’équité et de qualité ».

Le ministère de l’Education nationale a pris une série de mesures pour la mise en oeuvre du plan stragégique de ce secteur et l’élaboration d’un plan législatif et organisationnel pour sa concrétisation ainsi que la promulgation des décrets instituant la commission nationale de suivi et d’accompagement de la réforme du système d’enseignement, a ajouté le ministre dans une allocution lue en son nom par le directeur des Affaires juridiques et des contentieux de ce département.

Le ministre a également relevé que le budget affecté au ministère de l’Eductaion nationale a progressé de 18 pc en 2020 en comparaison avec l’année précédente, précisant que ce budget a également alloué 15.000 postes à ce département pour le recrutement des enseignants cadres des AREF.

Les fonds alloués au ministère, a-t-il expliqué, seront consacrés à la mise en oeuvre du programme national de généralisation et de développement de l’enseignement primaire, l’instauration de l’équité territoriale et sociale, le renforcement du soutien scolaire, la réduction de la surcharge des classes, la mise à niveau des établissements scolaires et des internats, l’élargissement du réseau des écoles communautaires, ainsi que la consolidation des programmes d’intégration des personnes à besoins spécifiques.

Il a souligné que le deuxième volet du plan d’action du ministère pour le prochain exercice concerne la qualité de l’éducation et de la formation, « qui continue de représenter une préoccupation centrale de notre système d’enseignement », à travers notamment la modernisation du modèle pédagogique actuel et la mise en oeuvre du nouveau système intégré de l’orientation scolaire et professionnelle.

De son côté, le directeur de l’AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra a mis l’accent sur la hausse de tous les indicateurs du système de l’enseignement et de l’offre scolaire dans la région, précisant que la région dispose de 178 établissements pour l’enseignement primaire, 104 pour l’enseignement secondaire collégial et 72 pour l’enseignement secondaire qualifiant, ainsi que 3736 classes pour ces trois cycles.

Il a ajouté que la région compte 85.595 élèves, dont 65.075 élèves (76 pc) dans l’enseignement public et 20.520 élèves (24 pc) pour le privé, qui sont encadrés par 2980 enseignants, soulignant que ce total est réparti entre le primaire avec 49.003 élèves, le collège avec 21.110 élèves et le qualifiant avec 15.473 élèves.

Le directeur dee l’AREF a noté que le taux de surcharge des classes ne dépasse pas les 2,38 pc pour le primaire dans les quatre provinces de la région (Laâyoune, Boujdour, Smara et Tarfaya), un taux de 0,85 pc pour le lycée qualifiant et 0,92 pc pour le collège.