Le discours royal appelle à faire confiance aux compétences

Laâyoune – Le discours adressé à la Nation par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 66-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, est un nouvel appel pour faire confiance aux compétences capables de réussir le chantier du nouveau modèle de développement, a affirmé le chercheur, Talib Bouya Maâ Al Aynine.

Dans une déclaration à la MAP, M. Maâ Al Aynine a indiqué que cette invite s’adresse à tous les acteurs, soulignant que le nouveau modèle de développement s’apparente à un nouveau pacte social basé sur la coopération entre l’Etat et le secteur privé pour fixer les objectifs et les engagements de chaque partie.

Il a ajouté que le discours royal a accordé une place privilégiée à la classe moyenne étant donné sa place centrale dans l’instauration de la paix sociale, précisant que la promotion des conditions de vie de cette catégorie sociale et l’élargissement de sa base exigent de nouveaux métiers ainsi qu’une formation professionnelle à la hauteur des défis.

Selon ce chercheur, le secteur de la formation professionnelle est confronté à plusieurs défis en vue de réussir sa mise à niveau et lui permettre de répondre aux besoins du marché, relevant que ce chantier de mise à niveau exige le développement des cursus et des pédagogies pour accélérer l’intégration des jeunes sur le marché de l’emploi et renforcer l’adéquation entre la formation et l’emploi.

ces initiatives, a-t-il expliqué, exigent la mise en place d’une nouvelle génération de centres de formation professionnelle répondant aux attentes de la société après le lancement des Cités des métiers et des compétences, l’objectif étant de réussir les projets destinés notamment à la classe moyenne et au monde rural.

M. Maa Al Aynine a fait observer que la concrétisation de la régionalisation avancée et de la déconcentration administrative est un chantier qui doit être mené par des compétences et exige aussi la conjugaison des efforts entre tous les acteurs locaux et régionaux, dont les élus et les responsables de l’administration