Le discours royal identifie les mécanismes de la relance économique (universitaire)

Laâyoune – Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture vendredi de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature a identifié d’une manière claire et concrète les mécanismes de stimulation de l’économie nationale, au premier rang desquels ceux liés à l’investissement, a souligné le professeur de droit public à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger, Ibrahim Marrakchi

Dans une déclaration à la MAP, M. Marrakchi a affirmé que le discours royal fait référence à la création d’un fonds spécial pour l’investissement stratégique doté d’une personnalité morale, réitérant la nécessité de fonder les organes de gestion liés à ce fonds « sur les principes de gouvernance, de transparence et d’efficacité ».

Tout en rappelant l’impact de la pandémie du coronavirus sur l’ndustrie, le discours du Souverain met également l’accent sur la centralité du rôle de l’agriculture comme secteur très important pour la sécurité alimentaire du pays, a-t-il fait remarquer, notant la nécessité d’activer tous les programmes agricoles en raison de la relation étroite entre ce secteur tant stratégique et le développement rural.

En outre, l’universitaire a noté que le Maroc a aujourd’hui besoin de compétences, citant le discours de SM le Roi, qui a appelé le gouvernement à opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs, afin d’inciter les compétences nationales à intégrer la fonction publique et à la rendre, in fine, plus attractive ».