Le Maroc et le Sénégal déterminés à renforcer leur coopération parlementaire

Marrakech – Le renforcement de la coopération parlementaire entre les institutions législatives marocaine et sénégalaise a été, mardi à Marrakech, au centre des entretiens entre le Premier Vice-Président de la Chambre des Représentants, M. Mohamed Sabbari, et le Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal, M. Amadou Mame Diop.

 

« Nous avons examiné les moyens à même d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération entre nos deux institutions législatives », a souligné M. Diop dans une déclaration à la presse au terme de ses entretiens avec M. Sabbari, en marge de la Rencontre régionale Afrique et Moyen Orient du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

M. Diop a appelé à la réactivation des groupes d’amitié maroco-sénégalais au niveau des deux Parlements, se félicitant des liens d’amitié et de fraternité « très forts » unissant Dakar et Rabat et des convergences de vue caractérisant leurs positions sur les questions d’intérêt commun.

Sur un autre registre, le responsable sénégalais s’est félicité de la tenue de la Rencontre régionale Afrique et du Moyen Orient du PGO en terre africaine, mettant en exergue le rôle clé des Parlements dans l’élaboration de politiques publiques inclusives, qui répondent durablement aux besoins et aux attentes des citoyens.

Pour sa part, M. Sabbari a loué les relations « fortes » entre les deux pays et les deux peuples, soulignant que le partenariat exemplaire entre les deux pays constitue un exemple réussi de la coopération Sud-Sud dans tous les domaines.

Dans ce sens, il a fait part de la détermination des deux parties à consolider davantage les relations parlementaires entre leurs institutions, ainsi qu’à insuffler une nouvelle dynamique à l’action des groupes d’amitié parlementaires maroco- sénégalais.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la Rencontre régionale Afrique et Moyen Orient du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), qui réunit des leaders du gouvernement ouvert et des parties prenantes de la région de l’Afrique et du Moyen-Orient, y compris les partenaires internationaux clés, se fixe pour objectifs, entre autres, de renforcer l’ambition collective, de dynamiser la communauté et d’échanger les expériences.