L’élan de développement se renforce

Laâyoune – Plusieurs projets socio-économiques ont été lancés, lundi à Laâyoune à l’occasion de la célébration du 44è anniversaire de la Marche verte, en vue de donner un nouvel élan à la forte dynamique de développement en cours dans la ville.

Ainsi, le wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, accompagné notamment du président du Conseil régional, Sidi Hamdi Ould Errachid, ainsi que d’autre personnalités civiles et militaires, a donné le coup d’envoi dans la cité Al-Wifaq des travaux d’aménagement du quartier Al-Wahda (1ère et 2ème tranches), ainsi que des lotissements Al-Amal et Al-Wifaq.

Le projet, qui vise la réalisation de 1.500 logements, 34.220 unités de logement pour une population estimée à 137.000 personnes, nécessite la mobilisation d’une enveloppe budgétaire d’environ 260 millions de dirhams (MDH).

Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, la wilaya de Laâyoune-Sakia El Hamra, la commune de Laâyoune, ainsi que la société Al Omrane Al Janoub, ce projet a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des habitants et de moderniser les infrastructures de base.

Il porte sur la réfection des voies en enrobé à chaud, la réhabilitation du réseau d’éclairage public, outre le réaménagement du réseau d’approvisionnement en eau et d’assainissement. L’objectif est de renforcer les indicateurs de développement humain, d’améliorer les services et la sûreté de la population cible, d’augmenter le niveau de mobilité et de promouvoir la qualité des espaces publics.

Dans la cité du 25 mars, le wali a lancé les travaux de réhabilitation du réseau d’éclairage public pour un montant total de 7,67 MDH sur une période de huit mois.

Ciblant 4.850 logements, soit 19.400 habitants, le projet vise à réhabiliter et à renforcer les réseaux d’éclairage public, à favoriser le développement durable et l’efficacité énergétique, et de promouvoir les indicateurs du développement humain et la qualité de vie de la population.

A l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi, M. Bekrate a inauguré trois salles de stérilisation, fruit d’un partenariat entre la wilaya de Laâyoune-Sakia El Hamra, la direction régionale de la Santé et le Groupe Addoha. Leur réalisation a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de 775.731 dirhams, tandis que le coût de l’acquisition des équipements médicaux s’est élevé à 12,5 MDH.

Dans ce même hôpital, le wali s’est rendu au département de pédiatrie, dont les travaux d’élargissement se sont aboutis grâce à un partenariat entre Phosboucraa, la wilaya de la région et la direction régionale de la Santé. Quelque 456.000 dirhams ont été mobilisé pour les travaux d’élargissement, alors que le coût des équipements médicaux s’est situé à 600.000 dirhams.

Par ailleurs, il a été procédé à l’inauguration de deux fontaines dans les avenues de Habouha et des Marines, en plus du parc Tal Toyour. A l’architecture unique, ce parc comprend un jardin et des cascades et héberge des espèces d’oiseaux rares telles que le perroquet de l’Amazone et la colombe.

A l’avenue Mohammed VI, le wali et la délégation l’accompagnant se sont rendus à un nombre de centres sociaux en construction, dont un espace de santé pour jeunes, un club féminin et une maison des jeunes.

Ils ont aussi visité, à Hay El Hassani, un chantier de construction d’un complexe socio-sportif comprenant, outre des terrains de sport, un centre pour enfants lunaires.

D’autres visites de terrains ont été effectuées à un nombre de chantiers situés à Laâyoune Bas, censés donner une forte impulsion à l’activité socio-économiques et commerciales dans la ville. Il s’agit d’un espace dédié aux vendeurs de proximité, en plus des projets d’élargissement et d’aménagement du marché et d’aménagement de la gare routière.