Les détenus des prisons de Laâyoune et Es-Semara formés à la préservation du patrimoine hassani

Es-Semara,- La direction de la prison locale d’Es-Semara a organisé récemment une formation au profit des détenus sur la dimension des droits de l’Homme et son rôle dans la préservation du patrimoine culturel hassani.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre des formations organisées par la direction régionale de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), en partenariat avec la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Laâyoune-Sakia El Hamra, en vue d’assurer une formation des détenus sur les principes des droits de l’Homme et de contribuer au renforcement du rôle de réinsertion dévolu aux établissements pénitentiaires.

Le président de la CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra, Taoufik Berdiji, a salué la richesse du partenariat entre la commission et les établissements pénitentiaires de Laâyoune et Es-Semara, permettant la défense et la consolidation des droits humains dans les lieux d’incarcération.

Il a souligné que cet atelier s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Conseil national des droits d l’Homme pour promouvoir les droits culturels et préserver le patrimoine, dans tous ses affluents, tels que consacrés par la Constitution du Royaume et les conventions internationales y afférentes.

Cette formation a porté sur les caractéristiques et les composantes de la culture hassanie, le concept du patrimoine matériel et immatériel et l’importance de sa préservation en tant que fondement des droits de l’Homme.

Les détenus des prisons de Laâyoune et Es-Semara, qui ont participé à cet atelier par visioconférence, ont été sensibilisés aux références juridiques nationales et internationales sur la préservation du patrimoine culturel.

Ce programme de formation, qui a débuté en décembre dernier et prendra fin le 30 juin, doit aboutir à la création de clubs des droits de l’Homme dans les deux prisons de la région Laâyoune-Sakia El Hamra.