Soutien ferme du Gabon à la marocanité du Sahara

L’ouverture d’un consulat général du Gabon à Laâyoune témoigne du soutien ferme du peuple et du gouvernement de ce pays africain à la marocanité du Sahara, a indiqué vendredi le ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie, de l’Intégration régionale et des Gabonais de l’étranger, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

« Nous avons déjà une ambassade au Maroc et l’ouverture de ce consulat général à Laâyoune s’inscrit dans le cadre de la continuité de cette représentation diplomatique », a souligné M. Bilie-By-Nze, lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Tout en se félicitant des relations « singulières, particulières et étroites » unissant le Gabon et le Maroc, le ministre gabonais a invité la communauté gabonaise à s’installer dans les provinces du Sud du Royaume pour bénéficier des formations dans les domaines de la pêche maritime, du tourisme, des énergies renouvelables et des bâtiments.

« Le Gabon va continuer à travailler avec le Maroc sur d’autres sujets qui s’inscrivent dans une dynamique de renforcement de notre coopération et des liens fraternels qui existent entre nos deux pays », a-t-il noté.

La République du Gabon a inauguré vendredi un consulat général à Laâyoune, la troisième représentation diplomatique ouverte dans cette ville après le consulat honoraire de Côte d’Ivoire, ouvert en juin dernier, et le consulat général de l’Union des Comores, qui a commencé à offrir ses services en décembre.

La ville de Dakhla accueille, elle aussi, les consulats généraux de la Gambie et de la Guinée.