Maroc-Malawi: des relations solides et sans cesse croissantes (Encadré)

Rabat – L’inauguration ce jeudi par le Malawi d’un consulat général à Laâyoune intervient à un moment où l’armature de ses relations avec le Royaume ne cesse de s’élargir et de se raffermir, confortant ainsi tous les acquis et développements engrangés jusque-ici par les deux pays.

La coopération multidimensionnelle de longue date entre les deux pays frères a donc donné lieu à un événement, le moins que l’on puisse dire sur sa portée et sa teneur, hautement naturel et attendu.

Dans ce contexte, il est à rappeler que le Maroc, sur Hautes Instructions Royales, a fait don au Malawi, le 14 juin 2020, de matériel anti-Covid-19.

Le 17 juin 2020, la remise du don Royal s’est faite en présence de l’ex-Ministre de l’Energie du Malawi, Atupule Muluzi et du Président de la section de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains ainsi que du grand Mufti du Malawi. Tout en présentant leurs remerciements à Sa Majesté le Roi, les autorités malawites ont qualifié l’Initiative Royale d’exemplaire.

S’agissant de la question nationale, le Malawi a retiré en 2017 sa reconnaissance de la pseudo “rasd”. L’annonce officielle de la décision positive du Malawi a été faite lors d’une visite de travail, à Rabat, de son ancien Ministre des Affaires étrangères (M. Francis Kaisala). Une trajectoire favorable aux intérêts du Royaume a été suivie, par le Malawi, à l’occasion de la tenue, en 2017, d’un Sommet de la SADC. Le Malawi a rejeté un projet hostile porté par l’Afrique du Sud et la Namibie.

La triste iinitiative commune de ces deux Pays adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume visait à mettre en place une soi-disant “Conférence de solidarité avec la pseudo-rasd”.

Le Malawi a participé positivement à la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Appui de l’Union africaine au Processus Politique des Nations Unies sur le Différend Régional du Sahara, tenue à Marrakech en mars 2019. La déclaration officielle, faite par le Ministre des Affaires étrangères du Malawi, M. Emmanuel Fabiano, a souligné que “Le Conseil de Sécurité des Nations Unies et l’UA à travers de la troïka sont censés diriger le processus au nom de l’Union Africaine, en s’engageant avec le processus mené par les Nations Unies. Nous pensons que s’est en allant dans cette direction que nous pourrons attendre l’objectif édicté”.

En 2019, aux Nations-Unies, lors de l’Assemblée Générale et des travaux de la quatrième Commission, le Malawi s’est abstenu de faire une déclaration sur la Question nationale.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale du Malawi, Eisenhower Nduwa Mkaka a déclaré, en octobre 2020, que son pays soutient une solution au différend autour du Sahara, dans le cadre de la souveraineté marocaine. Et d’ajouter que le Malawi, qui croit au dialogue pour la résolution des problèmes, continuera à soutenir le Maroc dans les fora internationaux et régionaux. M. Nduwa Mkaka a rappelé, dans ce sens, que le Malawi “n’a plus aucune relation avec la pseudo rasd depuis mai 2017”.

Pour ce qui est du cadre juridique, les deux pays sont liés par des accords de coopération dans les domaine de l’éducation et du tourisme et sur l’exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service, signés en 2018 à Rabat, ainsi que par quatre autres accords couvrant les domaines de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, du logement, du développement urbain, de l’eau et de l’assainissement, signés en octobre 2020 à l’occasion de la visite de travail au Maroc du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Malawi, M. Eisenhower Nduwa Mkaka.

Concernant les échanges de visites et rencontres, l’on peut rappeler les visites de travail dans le Royaume des ministres des Affaires étrangères du Malawi, Emmanuel Fabiano, entre 2017 et 2018, et Eisenhower Nduwa Mkaka, du 22 au 26 octobre 2020.

Par ailleurs, la Commission Mixte de Coopération entre les deux pays a été instituée en 2002. La tenue de la première session de la CMC, prévue initialement à Rabat en octobre 2020, devrait se tenir prochainement à Lilongwe, à la demande de la partie malawite.

A l’issue d’une visioconférence tenue avec son homologue du Malawi, M. Eisenhower Nduwa Mkaka le 05 mai 2021, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita s’est félicité de la dynamique positive et soutenue caractérisant les relations entre les deux pays, plaidant en faveur du renforcement du partenariat bilatéral dans les domaines de l’agriculture, du renforcement des capacités, du tourisme et des sports.

M. Mkaka a fait part de l’engagement du Président Lazarus Chakwera dans la consolidation de l’amitié et de la coopération maroco-malawites. Il a, dans ce sens, souligné l’importance de l’ouverture d’une représentation diplomatique du Royaume au Malawi, tout en exprimant la disposition de son pays à ouvrir une représentation consulaire dans les Provinces du Sud.

Les deux parties ont convenu de travailler conjointement dans la préparation d’une feuille de route avec des actions de coopération et un calendrier précis. Ce document sera signé à l’occasion de la visite du ministre malawite des Affaires étrangères avant la fin 2021.

Les deux ministres ont également annoncé la tenue, à Lilongwe, de la 1ère session de la Commission Mixte de Coopération bilatérale durant le dernier trimestre de 2021, si la situation pandémique le permet.

S’agissant de la question du Sahara Marocain, M. Bourita a remercié son homologue malawite pour l’engagement de son pays et son soutien indéfectible vis-à-vis de l’intégrité territoriale du Royaume. Une position hautement appréciée par Sa Majesté le Roi et par le peuple marocain.

Le Ministre malawite a exprimé l’intention de son gouvernement de soutenir les candidatures du Maroc pour un siège non permanent du Conseil de sécurité des Nations-Unies, pour la période 2028-2029, et au poste de Commissaire à l’éducation, la science, la technologie et l’innovation (ESTI) au sein de la CUA.

Au volet des relations économiques, les échanges commerciaux avec le Malawi sont faibles. Ils se limitent, pour le Maroc, aux importations de tabacs.

Les échanges commerciaux en 2018 ont atteint 450 millions de dirhams pour les exportations du Maroc et 37,4 millions de DH pour les importations.

En ce qui concerne la coopération technique, en 2017, M. Emmanuel Fabiano, alors ministre des Affaires étrangères du Malawi, a effectué une visite de travail dans le Royaume. Il a eu, à cette occasion, une série d’entretiens avec plusieurs ministres et hauts responsables marocains. L’objectif principal de la visite était de finaliser les accords-cadres appelés à régir les relations bilatérales.

Lors de la visite de l’ancien ministre des Affaires étrangères, le Malawi s’est vu octroyer, par le Maroc (AMCI), un quota de bourses d’études: 50 bourses an/3ans pour la formation dans le domaine de l’enseignement supérieur, 10 bourses an/3ans pour des stages de perfectionnement de courte durée et environ 30 bourses par an/3ans dans le domaine de la formation professionnelle.

Lors de la visite de travail au Maroc en octobre 2020 du ministre des Affaires étrangères du Malawi, M. Eisenhower Nduwa Mkaka, M. Bourita a souligné que “Nous avons établi une feuille de route de coopération pour les années à venir”, avec notamment l’augmentation du nombre de bourses accordées aux étudiants du Malawi au Maroc, aussi bien dans les instituts académiques que dans les centres de formation professionnelle, précisant que le nombre de ces bourses devrait s’élever à 100 par an.

Le ministre a souligné, lors de la visite du MAE malawien au Maroc en octobre 2020, qu’il existe une large convergence de vues entre le Maroc et le Malawi concernant les questions régionales et internationales, tout en réitérant la disposition du Maroc, conformément aux instructions de SM le Roi d’accompagner le Malawi dans cette phase importante de son histoire et d’apporter tout le soutien à l’action de son Président M. Lazarus Chakwera pour renforcer la stabilité et le développement du pays.

En 2018, l’ex-Ministre des Affaires étrangères du Malawi, M. Emmanuel Fabiano, à la tête d’une importante délégation représentant les finances, l’investissement, l’agriculture et les pêches, a effectué une seconde visite de travail au Maroc. A l’instar de sa précédente visite, le Ministre malawite a eu une série d’entretiens bilatéraux. Il a émis son souhait de voir le Royaume financer des projets socio-économiques au Malawi.

Dans le domaine de l’Agriculture, le Maroc s’est montré disposé à fournir, au Malawi, un appui technique pour l’établissement d’une carte de fertilité et pour l’élaboration d’une stratégie intégrée de développement agricole (Plan vert). La partie malawite a manifesté un intérêt particulier pour une coopération, avec le Royaume, dans les secteurs de la production des phosphates, des produits pharmaceutiques et de la distribution d’eau potable prépayée.