Près de 3,6 MDH pour des projets d’amélioration des revenus

Le Comité provincial de développement humain (CPDH) de Laâyoune, réuni vendredi dans le cadre du plan d’action 2020, a décidé l’allocation d’un montant de 3,58 millions de dhs pour l’amélioration des revenus et l’inclusion économique des jeunes.

Cette réunion, présidée par le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a décidé d’affecter cette enveloppe à la mise en place d’une plate-forme dédiée à la jeunesse, au soutien de l’employabilité et de l’entreprenariat des jeunes et à l’accompagnement des projets montés par cette catégorie de la population.

Elle a également adopté, dans le cadre de l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité, un budget de 2,82 millions de dhs en vue de protéger l’enfance et la jeunesse, soutenir leur intégration socio-économique, en plus d’apporter une aide aux personnes âgées, aux handicapés et aux patients.

Le CPDH a aussi alloué la somme de 2,612 millions de dhs à l’émancipation et au développement humain des générations montantes, à travers le soutien à la santé scolaire et l’encouragement de l’enseignement pré-scolaire.

En outre, un montant de 200.000 dirhams est prévu pour remédier au manque enregistré au niveau des infrastructures et des services de base dans les domaines territoriaux sous-équipés, en particulier la réhabilitation et la mise à niveau des établissements scolaires.

Pour contribuer à la mobilisation de la société contre les répercussions socio-économiques de la pandémie du Coronavirus, l’INDH a distribué de l’aide alimentaire et des soins médicaux, au profit de plus de 5000 personnes dans la ville de Laâyoune, notamment les couches sociales fragiles, en situation de précarité ou atteintes de maladies comme les personnes âgées, les personnes à besoins spécifiques, les mères et enfants de la rue, les insuffisances rénaux et les émigrés des pays d’Afrique subsaharienne.

Cette contribution qui s’inscrit dans le cadre du plan provincial pluriannuel de développement humain (2020/2023), vise à soutenir les efforts de protection de l’enfance et de la jeunesse, d’intégration socio-économique, en plus d’apporter une aide aux personnes âgées, aux handicapés et aux patients.

La troisième phase de l’INDH (2019-2023) ambitionne de consolider les valeurs de justice sociale et de dignité, en renforçant les acquis enregistrés au cours des précédentes phases, tout en favorisant le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes et l’appui aux catégories en situation de vulnérabilité.