Remise de la Charte du Rotary Club de Laâyoune

Laâyoune – Une cérémonie de remise de la Charte du Rotary Club de Laâyoune a eu lieu, samedi dans la capitale du Sahara marocain, en vue de diffuser l’esprit et les principes des rotariens tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Le Rotary club de Laâyoune, parrainé par le Rotary Club de Casablanca, a été ainsi admis au sein du Rotary International, en vue de faire progresser l’entente entre les peuples, les valeurs d’altruisme et le respect de la paix, par le biais de relations amicales entre ses membres.

Le Rotary Club de Laâyoune fait partie désormais du réseau mondial de plus de 1.2 million de décideurs solidaires et de 34.000 clubs qui passent à l’action pour servir et apporter un changement durable dans le monde, dans leur communauté et en eux-mêmes.

Intervenant à cette occasion, le président du Rotary Club de Laâyoune, Saad Saidi, s’est dit heureux de rejoindre la famille Rotary International, notant que « Le Rotary Club de Casablanca nous a apporté soutien et assistance pour mettre en place ce club à Laâyoune ».

M. Saidi a souligné que le Rotary Club de Laâyoune a décidé de s’engager fortement en faveur des activités de solidarité pendant cette conjoncture délicate provoquée par la pandémie de Coronavirus (COVID-19), ajoutant que le Rotary Club de Laâyoune représente une région « si chère à tous les Marocains ».

A l’instar de Dakhla, la ville de Laâyoune fait désormais partie de la famille mondiale des Rotariens, dont SM le Roi Mohammed VI est le président d’honneur, a-t-il fait observer, saluant les efforts inlassables de tous ceux qui ont contribué à la remise de cette charte au Rotary Club de Laâyoune, notamment le président du Rotary Club de Casablanca, Abdesselam Alami.

De son côté, Said Nejjar, Gouverneur du district 9010 qui regroupe le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie et l’Algérie, a fait part de sa fierté d’accorder la Charte du Rotary Club à Laâyoune, exprimant son espoir de créer de nombreux clubs dans l’ensemble des provinces du Sud du Royaume.

M. Nejjar a souligné que le Rotary Club de Casablanca, dont la création remonte à 1930, a parrainé le Rotary Club de Laâyoune qui a montré une grande dynamique et s’est impliqué de manière très forte dans la mise en œuvre des idéaux des Rotariens, mettant l’accent sur sa volonté de généraliser la philosophie et des principes des rotariens dans toutes les provinces du Sud, notamment sur les questions qui touchent la santé, la femme, l’enfant, l’enseignement, l’eau et la protection de l’environnement.

Il a ajouté que ce club va contribuer à la mise en œuvre de plusieurs projets en mettant à profit l’esprit de citoyenneté et la générosité de ses adhérents, avant d’annoncer la prochaine création du Rotary Club de Boujdour « pour assurer le rayonnement de nos villes du Sahara qui regorgent de potentialités à même d’en faire des destinations privilégiées pour les visiteurs et les investisseurs ».

De son côté, le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a exprimé sa satisfaction pour la création du Rotary Club de Laâyoune et pour son action soutenue en faveur du renforcement de la coopération avec tous les rotariens du Royaume, assurant que le Maroc est fortement impliqué dans toutes les oeuvres et les initiatives qui contribuent à la réalisation du bien-être de l’humanité.

Il a mis en relief le soutien de la société civile marocaine à l’action des pouvoirs publics pour la concrétisation de tous les chantiers de développement, en particulier ceux prévus dans le cadre du modèle de développement des provinces du Sud lancé par SM le Roi Mohammed VI et qui accorde un intérêt particulier au volet social.

Le Rotary International, qui comprend près de 200 pays et 56 clubs à l’échelle nationale, agit en tant qu’organisation apolitique et ouverte pour encourager une éthique civique et professionnelle élevée et promouvoir la compréhension et la paix dans le monde.

Cette réunion s’est déroulée en présence de M. Ahmed Benmejdoub, secrétaire du District et adjoint du gouverneur pour les provinces du Sud, et des membres des Rotary club de Casablanca et Dakhla.