Réunion à Rabat du comité de pilotage de l’INDH

Rabat – Le comité de pilotage de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a tenu mardi à Rabat une réunion, qui coïncide avec le mi-parcours de la phase III de l’Initiative, lancée en septembre 2018 par SM le Roi Mohammed VI.

Lors de cette réunion, les membres du comité de pilotage ont débattu de l’état d’avancement de la mise en oeuvre des programmes de l’INDH, de même qu’ils ont examiné les nouvelles propositions visant à renforcer la convergence entre les différents intervenants, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

L’ordre du jour a porté sur trois points à savoir: le bilan des réalisations de l’INDH depuis le début de la phase III, le nouveau positionnement stratégique de l’INDH et les priorités fixées pour la dernière période de cette phase, ajoute la même source.

Ainsi, le bilan des réalisations des trois dernières années a confirmé que la phase III de l’INDH a créé une nouvelle dynamique de développement humain au Maroc ce qui a permis de préserver les acquis des deux précédentes phases.

L’évaluation des nouveaux programmes contenus dans la phase III, relatifs notamment à l’inclusion économique des jeunes (programme 3) et à l’Impulsion du capital humain des générations montantes (programme 4) ont permis de constater le grand progrès réalisé concernant ces deux importants objectifs.

Dans le cadre du programme 3, l’INDH a créé 99 plateformes de jeunes au niveau de l’ensemble des régions du Royaume en vue d’accueillir les jeunes, d’écouter leurs préoccupations, et de fournir des prestations d’orientation aux chercheurs d’emploi et porteurs de projets dans la perspective d’améliorer leur revenus et d’assurer leur inclusion économique, souligne le communiqué, précisant que ces plateformes ont accueilli plus de 100.000 jeunes.

En ce qui concerne le programme 4, de grands progrès ont été accomplis en matière de généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales. Le partenariat établi entre l’INDH et le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports a permis une hausse du taux de scolarité des enfants, passant de 47 pc en 2018 à 73 pc en 2021. Cette hausse a été plus perceptible en milieu rural, avec un taux qui est passé de 33 pc à 62 pc (plus de 137.000 enfants) depuis le lancement de la phase III.

Par ailleurs, la mise en oeuvre du dispositif de santé communautaire – créé pour faciliter l’accès de la population démunie aux prestations de santé et pour lutter contre la mortalité infantile et maternelle, la malnutrition et le retard de croissance – connaît un développement remarquable notamment avec l’activation de ce dispositif dans trois régions prioritaires, en dépit des répercussions négatives de la pandémie du Covid-19.

Depuis son lancement en 2005 par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, l’INDH n’a cessé de prouver son efficacité dans le domaine de développement humain dans le Royaume. Considérée comme un chantier royal pionnier, l’INDH jouit d’un positionnement particulier entre l’institutionnel et le sociétal ce qui lui permet de suivre une politique de proximité visant à soutenir la population démunie et à relever les grands défis du développement humain en vue de préparer les générations montantes à jouer leur rôle au sein de la société. Sur le terrain, l’INDH joue le rôle de catalyseur des projets innovants et de mobilisateur du dispositif du développement humain.

Dans la même lignée, l’INDH oeuvre sans cesse à garantir toutes les conditions nécessaires à la réalisation d’une “forte convergence” entre les différents intervenants. A cet égard, le comité de pilotage a approuvé les propositions de création de cinq comités thématiques comprenant les départements ministériels et les instances concernés, et qui seront chargés de se pencher sur les questions relatifs aux domaines de grande priorité, dont la petite enfance, la nutrition, le soutien scolaire, la lutte contre la précarité et l’inclusion économique, selon la même source.

Cette réunion s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur, de la ministre de l’Economie et des finances, du ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, du ministre de la Santé et de la protection sociale, du ministre de l’Agriculture, de la pêche Maritime, du développement rural et des eaux et forêts et du ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.

Ont pris part également à cette réunion, la ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, la ministre de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille, des présidents d’associations, des présidents des conseils des collectivités territoriales et le secrétaire générale de l’Observatoire national du développement humain.