Tourisme : Lancement à Rabat des travaux de la nouvelle feuille de route

Rabat – Les travaux de la nouvelle feuille de route du tourisme ont été lancés, mardi à Rabat, par la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, en collaboration avec les acteurs majeurs du secteur et les professionnels.

Dans le cadre de l’esprit de collaboration qui anime les relations entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, ses organismes sous tutelle et les professionnels du tourisme, Mme Ammor, a tenu une réunion avec la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) et ses principales associations et fédérations membres, ce mardi, en présence du Directeur Général de l’office national marocain du tourisme (ONMT), Adil El Fakir et le Directeur Général de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT), Imad Barrakad, a indiqué un communiqué du ministère (département du Tourisme).

L’objet de cette réunion, a poursuivi le communiqué, était de lancer les travaux de la nouvelle feuille de route du secteur du Tourisme, avec le concours de l’ensemble des acteurs majeurs du secteur et les professionnels.

En introduction de cette session, Mme Ammor, citée dans le communiqué, a rappelé la conjoncture et les perspectives positives du tourisme, les réalisations de la saison d’été confirmant la reprise soutenue du secteur et un retour aux niveaux de 2019.

La ministre a également insisté sur l’importance de renforcer cette dynamique afin d’accélérer le rythme de récupération des performances de 2019, rappelant qu’un plan d’attaque a déjà été mis en place pour augmenter à court-terme les capacités de l’aérien vers le Royaume, pour promouvoir la destination auprès des tour-opérateurs et renforcer sa notoriété auprès des touristes internationaux.

Le président de la CNT, Hamid Bentahar, ainsi que l’ensemble des professionnels ont rejoint la ministre pour se féliciter de la reprise du secteur, qui s’est reflétée sur l’ensemble de ses composantes, et ont exprimé leur satisfaction des résultats de cette saison estivale, rapporte le communiqué.

Invitant l’ensemble des partenaires du secteur touristique, publics et privés, à redoubler d’efforts pour que cette relance profite équitablement à l’ensemble des Régions du Royaume, M. Bentahar a noté que « le moment est venu de réaliser pleinement l’énorme potentiel du tourisme dans le Royaume, pour stimuler une croissance inclusive et durable ».

Dans ce contexte ainsi marqué par une forte reprise mais aussi par les nombreux défis posés par la conjoncture internationale, le secteur du tourisme, contributeur clé à l’économie du Royaume avec 7% du PIB et 550.000 emplois directs, est appelé à jouer un rôle encore plus fort, comme cela a été souligné dans le rapport de la Commission Spéciale sur le Nouveau Modèle de Développement, poursuit le communiqué.

Et de préciser que la préparation collégiale de la feuille de route stratégique du secteur s’inscrit dans la vision de doubler le nombre de touristes à l’horizon 2030 pour atteindre 26 millions de touristes

En effet, la nouvelle stratégie du secteur reposera sur trois principaux axes à savoir le renforcement de l’aérien à travers l’augmentation de la capacité et la multiplication des vols point à point, l’alignement de l’offre touristique à la demande nationale et internationale, et enfin la stimulation de l’investissement public/privé autour de leviers prioritaires dont l’animation et l’écotourisme.

Cette rencontre a ainsi permis de présenter une première étape de diagnostic, dont les principaux enseignements montrent des mutations importantes au niveau de la demande nécessitant un réel ajustement de l’offre. Elle a aussi été l’occasion de revenir sur les propositions à court et moyen terme de la CNT pour la relance du secteur touristique.

A ce titre, la ministre a souligné l’importance d’une feuille de route stratégique concertée en ligne avec les priorités des professionnels et celles du ministère, rappelant la nécessité de changer le paradigme de la gouvernance du secteur, en intégrant un partenariat public-privé fort et des relais au niveau territorial.

Les prochaines semaines connaîtront l’organisation de plusieurs ateliers de travail thématiques avec la participation des représentants des opérateurs privés afin d’affiner les objectifs et les programmes de mise en œuvre pour chaque filière touristique, et pour cibler les leviers et les projets prioritaires à déployer, a conclu le communiqué.