Une délégation de l’ANRE en visite aux projets énergétiques

Tarfaya – Une importante délégation de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE), conduite par son président Abdellatif Bardach, a effectué cette semaine des visites de terrain aux grands chantiers énergétiques de la région Laâyoune-Sakia El Hamra.

Ce déplacement, qui coïncide avec la célébration du 46ème anniversaire de la Marche verte, vise à constater de visu les grands efforts déployés en vue de concrétiser le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé en 2015 par SM le Roi Mohammed VI, a déclaré à la presse M. Bardach.

Il s’agit notamment, a-t-il précisé, de s’enquérir de l’état d’avancement des différents chantiers phares réalisés dans le domaine de l’énergie au Sahara marocain.

Les membres de la délégation de l’ANRE ont aussi tenu une série de réunions avec les autorités locales et les divers acteurs dans ce secteur, a relevé M. Bardach, ajoutant que l’Autorité a décidé de tenir sa réunion du Conseil à Laâyoune, à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de la glorieuse Marche verte.

Les membres du Conseil ont notamment débattu du « Grid code » (code de réseau) et de la séparation comptable des activités de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), a fait savoir le président de l’ANRE.

Dans la province de Laâyoune, M. Bardach et la délégation l’accompagnant se sont rendus à la centrale Noor Laâyoune I, dont la réalisation a nécessité une enveloppe budgétaire de plus de 1,3 milliard de dirhams.

D’une puissance projetée de 80 MW extensible, cette centrale a été implantée à proximité de la ville de Laâyoune, sur un site d’une superficie totale de 1.580 ha, relevant de la commune rurale de Dcheira.

Dans la province de Tarfaya, la délégation a effectué une visite au projet de renforcement du réseau 400kv dans la commune d’El Hagounia.

Ce projet consiste en la réalisation de la deuxième artère 400 kV Agadir-Laâyoune, d’un montant global de plus de 2 milliards de dirhams, requérant, entre autres, l’extension de la partie 400 kV du poste El Hagounia.

Le poste existant a été mis en service en 2016 dans le cadre du projet d’évacuation des parcs éoliens de la région du Sud et du renforcement de l’alimentation en énergie électrique.

Les membres de la délégation ont en outre visité le parc éolien d’Akhfennir (à 220 kilomètres au nord de Laâyoune), opérationnel depuis juillet 2013. Ce site, développé par Energie Eolienne du Maroc (EEM), filiale de Narvena Holding, produit 100 MW.

Ils se sont également rendus au parc de production d’énergie éolienne à Tarfaya, le plus grand du genre en Afrique, avec une production de 300 MW grâce à 131 turbines.

Inauguré en 2014 pour un coût de 5 milliards de dirham, ce parc fournit 15% des 2 GW que s’est fixé le Maroc dans le volet éolien de son grand plan d’énergies renouvelables.

Ces chantiers, qui ont des retombées positives sur le développement des régions du Sud, ont pour objectifs le renforcement de la sécurité d’alimentation en énergie électrique, la satisfaction de la demande croissante, la valorisation du potentiel des énergies renouvelables, l’amélioration de la qualité de service offerte à la clientèle ainsi que le développement économique et social de ces provinces.