Une Marocaine remporte le Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs

Paris – La Marocaine Loubna El Fels, enseignante-chercheuse à la Faculté des Sciences Semlalia de l’Université Cadi Ayyad, a remporté la 10ème édition du Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) aux côtés de trois autres lauréats du Canada, du Cameroun et du Bénin.

Titulaire d’un doctorat et spécialiste en biotechnologie microbienne, bioprocédé et environnement, Mme El Fels a remporté le prix dans le champ des Sciences et Technologies, indique l’AUF dans un communiqué mardi.

Mme El fels a développé ses recherches dans les domaines relatifs aux biotechnologies microbiennes, bioprocédés et environnement et développement durable, à travers de nombreux projets de recherche en collaboration avec des partenaires nationaux et étrangers, précise la même source.

La Marocaine a à son actif 55 publications dans des revues scientifiques indexées de rang A, 7 chapitres d’ouvrage et plus de 57 communications écrites et orales dans des colloques internationaux, une start-up et un brevet d’invention. Elle a participé également aux activités d’encadrement de plusieurs thèses de doctorat dans le domaine des bioprocédés et à l’élaboration de plusieurs documents de vulgarisation scientifique.

En plus de ses activités de recherche, elle assure des enseignements dans le domaine de ses compétences au profit des étudiants en licence et master sur les bioprocédés, environnement et l’économie circulaire.

Le Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs vise à reconnaître, en tenant compte de la diversité de l’espace universitaire francophone notamment celui des pays en voie de développement, le mérite et la valeur de quatre chercheur(se)s ayant acquis une reconnaissance scientifique et ayant réalisé une percée significative, en particulier dans le cadre de la Francophonie.

Ouvert tous les deux ans, le prix est adressé aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’AUF, et couvre les champs disciplinaires Sciences et Technologies (ST) et Sciences Humaines et Sociales (SHS).

Pour cette 10e édition du prix, les dossiers de candidatures étaient évalués notamment sur les critères liés au parcours académique et professionnel, la qualité scientifique des thèmes de recherches et les retombées dans le contexte national et régional, ainsi que le rayonnement des réalisations et des productions scientifiques dans l’espace Francophone.

Le processus d’évaluation a été mené par un groupe de travail composé d’expert.e.s membres du Conseil Scientifique de l’AUF, regroupé au sein de deux jurys, un pour chaque champ disciplinaire. Les lauréat.e.s ont été selectionné.es par le Bureau du Conseil scientifique.

Les autres lauréats de cette 10ème édition sont Alain Tchana (Cameroun) dans la catégorie Sciences et Technologies, ainsi que Stéphanie Maltais (Canada) et Judicaël Alladatin (Bénin) dans le champ des Sciences humaines et sociales.

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe 1007 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 119 pays.

Créée il y a 60 ans, elle est l’une des plus importantes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. À ce titre, elle met en œuvre, dans son champ de compétences, les résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.